Les points importants de l’assurance vie sans examen médical

Désirez-vous obtenir une couverture d’assurance vie? Avez-vous déjà reçu un refus d’une compagnie d’assurance vie? Avez-vous souffert d’une maladie grave dans les dernières années? Présentez-vous un risque élevé de développer une pathologie majeure? Avez-vous une peur bleue des aiguilles et des examens médicaux? Désirez-vous éviter de répondre à des questions sur vos antécédents judiciaires?
Commencer - C’est gratuit
hero-standard-courtier

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, l’assurance vie sans examen médical est peut-être le produit d’assurance vie qu’il vous faut. En raison de l’acceptation garantie de toutes les personnes qui demandent ce type d’assurance, cette couverture convient à tout le monde, ou presque. En effet, il faut tout de même respecter la limite d’âge pour souscrire à l’assurance. Par ailleurs, il est rare de trouver des assurances vie permanentes sans examen médical. Vous risquez ainsi de vous retrouver avec une assurance vie temporaire qui devra être renouvelée lors de son échéance.

Afin de vous aider dans votre recherche de la couverture la plus avantageuse pour vous et votre budget, nous vous avons préparé un guide des points importants sur l’assurance vie sans examen médical.

L’âge limite de l’assurance vie à acceptation garantie

Toutes les compagnies d’assurance imposent un âge limite pour souscrire à leurs polices d’assurance vie sans examen médical. Si vous dépassez ce seuil, il pourrait être très difficile de trouver une compagnie qui acceptera de vous couvrir. L’âge limite est déterminé par chaque compagnie d’assurance, mais il se situe normalement entre 70 ans et 75 ans.

Ne pas oublier que ce produit d’assurance est toujours plus dispendieux.

En effet, étant donné que presque tout le monde est accepté, les assurances vie sans examen médical sont toujours plus dispendieuses que les assurances vie traditionnelles ou les assurances vie à émission simplifiée. Ainsi, ce type de couverture devrait toujours être la dernière option envisagée par une personne, particulièrement si elle est plutôt jeune et en relativement bonne santé. À moins d’avoir des antécédents de maladies graves, d’exercer un métier dangereux ou bien de refuser catégoriquement de passer un examen médical, il est presque toujours préférable de magasiner une assurance vie traditionnelle. Vous pouvez normalement obtenir une couverture plus élevée et avantageuse pour un prix équivalent ou inférieur.

Le montant de la couverture est limité par la compagnie d’assurance

Contrairement aux assurances vie traditionnelles dont le montant de la couverture n’a pas de limites (à part votre capacité de payer les primes mensuelles), les assurances vie sans examen médical sont normalement limitées. Normalement, les compagnies d’assurance vie vont offrir des assurances avec acceptation garantie dont la prestation au décès s’élève à 5 000 $, 10 000 $ ou 25 000 $. En recherchant bien, vous pourriez trouver une compagnie qui accepte une couverture de 50 000 $, mais il faut vous attendre à payer des primes plus élevées.

Lire attentivement les clauses de votre contrat d’assurance sans examen médical, dont celles sur les accidents, la consommation d’alcool au volant et la santé mentale

En émettant des assurances vie sans examen médical, les compagnies d’assurance sont bien au courant qu’elles risquent de payer de nombreuses prestations au décès, car ce sont principalement des personnes malades ou ayant été refusées par d’autres assureurs qui choisissent ce type de couverture. Pour éviter de perdre trop d’argent avec ce genre d’assurance, les compagnies ajoutent normalement de nombreuses clauses et restrictions pour éviter de faire faillite. Voici un aperçu des clauses insérées par les compagnies d’assurances pour se protéger :

  • Vos bénéficiaires ne recevront pas la prestation au décès si votre mort est causé par un accident de la route durant lequel la personne assurée conduisait avec les facultés affaiblies.
  • Certaines compagnies d’assurance vont refuser de verser le montant total de la couverture si la personne assurée décède à la suite d’une crise de santé mentale durant laquelle elle s’est infligé des lacérations, des coupures ou toutes autres altérations corporelles.
  • Si vous décédez dans un accident, certaines compagnies d’assurance vont doubler le montant de la prestation au décès. En revanche, leur définition d’accident est souvent très précise et peu de décès tombent dans cette catégorie.

Faire attention aux deux premières années du contrat

En plus des nombreuses restrictions mentionnées dans la dernière section, il est important de savoir que la majorité des assurances vie sans examen médical inclut une clause stipulant que le montant de la couverture ne sera pas versé entièrement si la personne assurée décède dans les deux années suivant la signature de son contrat d’assurance. Si elle décède à l’intérieur de ces deux ans, seul le montant des primes déjà payées sera versé aux bénéficiaires, auquel on soustrait les intérêts et les frais de gestion et d’administration.

Si vous désirez obtenir une assurance vie et que vous avez déjà reçu un refus d’une compagnie d’assurance, l’assurance sans examen médical est peut-être votre dernière solution. N’hésitez surtout pas pour communiquer avec un courtier en assurance pour obtenir davantage d’informations sur les différentes couvertures disponibles au Québec. Ces experts du domaine de l’assurance vous écouteront et pourront facilement vous conseiller sur les meilleurs produits d’assurance pour répondre à vos besoins tout en respectant votre budget.

Obtenez une soumission
dès aujourd’hui!

Laissez-nous l’honneur de vous servir.
Commencez - C’est gratuit
crossmenu