L’assurance hypothécaire en cas d’invalidité

Commencer - C’est gratuit
hero-standard-courtier

Si vous avez récemment acheté une propriété et souscrit à une hypothèque, il est normal de se questionner sur les meilleures approches pour protéger votre investissement. Avec les nombreux types d’assurances accessibles au Québec, la confusion entre les clauses et les avantages de chacune n’est jamais bien loin. C’est pourquoi il est important de bien s’informer avant de souscrire à une couverture d’assurances afin de choisir un produit qui correspond réellement à vos besoins actuels et futurs.

Dans cet article, vous pouvez en apprendre plus sur l’assurance hypothécaire en cas d’invalidité. Nous parlerons notamment de son fonctionnement, de ses avantages et de ses inconvénients. Si vous avez des questions sur la protection de votre propriété, n’hésitez surtout pas pour communiquer avec un courtier en assurance ou un conseiller en sécurité financière.

À quoi sert une assurance hypothécaire en cas d’invalidité?

L’utilité principale d’une assurance hypothécaire en cas d’invalidité est assez simple : payer vos versements pour rembourser votre hypothèque si vous vous retrouvez dans l’impossibilité de travailler et de toucher votre salaire. Si vous tombez malade ou si vous êtes victime d’un accident majeur, vous pourrez ainsi profiter d’une certaine forme de tranquillité d’esprit, car le remboursement de votre hypothèque ne deviendra pas une source de stress financier.

Quels sont les critères d’invalidité pour les assurances hypothécaires? 

Malheureusement, il n’y a pas de critères universels pour décrire un état d’invalidité. Par ailleurs, il est important de savoir que ce ne sont pas les médecins qui établissent ces critères et qui vous évalueront, mais plutôt les représentants de la compagnie d’assurance. 

De manière générale, les assureurs utilisent l’une des deux définitions suivantes pour décrire un état d’invalidité dans leur contrat :

  1. Votre état de santé vous empêche d’occuper votre emploi actuel.
  2. Votre état de santé vous empêche de réaliser toutes et chacune des tâches d’un emploi dont vous pouvez facilement acquérir les compétences.

Dans la première situation, il est assez facile de prouver que vous n’êtes pas en mesure d’accomplir les tâches relatives à votre emploi actuel. Par exemple, si vous travaillez sur un chantier de construction et que vous vous cassez une jambe, vous pourrez facilement obtenir une couverture pour vos remboursements d’hypothèque. Dans la deuxième situation, il peut être plus complexe de prouver votre état d’invalidité. Notre travailleur avec une jambe cassée devra prouver que son état l’empêche d’effectuer toutes les tâches d’un emploi qu’il pourrait occuper temporairement. Pour éviter les frustrations, il est important de bien lire l’ensemble des petits caractères qui décrivent les critères d’invalidité de votre police d’assurance.

Les avantages de l’assurance hypothécaire en cas d’invalidité

En choisissant une assurance hypothécaire en cas d’invalidité, vous vous donnez davantage de marche de manœuvre en cas de maladies graves ou d’accidents. Vos versements d’hypothèque étant couverts entièrement par votre couverture, il ne vous reste plus qu’à payer vos autres factures, comme votre voiture, votre épicerie et vos autres prêts. Vous vous libérez ainsi de votre facture mensuelle la plus élevée.

Les inconvénients de l’assurance hypothèque en cas d’invalidité

Comme mentionné précédemment, l’assurance hypothèque en cas d’invalidité vous permet de payer vos versements mensuels d’hypothèque, mais seulement ces versements. Cette assurance ne vous aide pas à payer vos autres factures, vos médicaments ou vos besoins particuliers en raison de votre état d’invalidité. Elle est ainsi une protection intéressante si votre hypothèque représente la dépense la plus importante de votre ménage, mais elle est souvent insuffisante pour réellement alléger votre stress financier dans une situation imprévue.

Nos conseils avant de souscrire à une assurance hypothécaire en cas d’invalidité

Avant de signer un contrat d’assurance hypothécaire en cas d’invalidité, il est important de bien évaluer vos besoins et de considérer les protections dont vous profitez déjà grâce à votre assurance collective. Souvent, par l’entremise du travail, vous pouvez obtenir un certain pourcentage de votre salaire en cas d’invalidité, même si l’accident ou la maladie n’a pas de lien avec votre profession. Si vous avez accès à ce type de couverture, l’assurance hypothécaire en cas d’invalidité n’est peut-être pas nécessaire pour vous. En revanche, si vous n’avez aucune protection dans l’éventualité d’une perte importante de salaire, l’assurance hypothécaire en cas d’invalidité pourrait être un produit pertinent pour vous. Il existe également des assurances salaires auxquelles vous pouvez souscrire. Bien qu’elles soient un peu dispendieuses, ces couvertures vous versent une partie de votre salaire dans l’éventualité d’une maladie, d’un accident, d’une grossesse, etc. Au lieu de simplement couvrir vos versements d’hypothèque, vous conservez une certaine forme de revenu pour couvrir l’ensemble de vos dépenses.

Peu importe votre situation, nous vous recommandons fortement de consulter un conseiller en sécurité financière pour bien évaluer vos besoins en matière d’assurances. Vous pouvez également faire appel à un courtier indépendant afin de mieux connaître les différents produits d’assurance offerts au Québec et de comparer les offres des différentes compagnies d’assurances.

Obtenez une soumission
dès aujourd’hui!

Laissez-nous l’honneur de vous servir.
Commencez - C’est gratuit
crossmenu